Voir & Dire : un réseau de personnes curieuses de l’art contemporain, un dispositif d’accueil des artistes et de leurs œuvres à Saint-Merry, église du centre de Paris, un lieu d’expositions et de débats, un site internet de formation et de découvertes...




Accueil > Actualité > ADELE GRATACOS. EST-CE SI EPUISANT DE SCRUTER L’INVISIBLE ? < (...)

ADELE GRATACOS. EST-CE SI EPUISANT DE SCRUTER L’INVISIBLE ? < 26-08-19

dimanche 18 août 2019

Entrer dans la tête d’un artiste est un fantasme que l’on a souvent.

L’artiste et ses questions à écouter

Avec cette exposition dont le sous-titre est « CARTOGRAPHIE PLURIELLE D’UN VISAGE », la Maison Européenne de la Photographie propose une expérience déstabilisante, une expérience immersive « tant visuelle que sonore [qui] révèle la démarche de l’artiste faite de questionnements. Sur les murs du Studio sont reproduits ses carnets de notes, qui forment une cartographie de ses réflexions et de son univers, et soulignent l’importance de la phase de recherche.
Adèle Gratacos a une démarche protéiforme et puise des éclaircissements dans tout ce qu’il y a de plus universel – la science, l’art, la poésie, le souvenir… Sa démarche artistique est ainsi marquée par la pluridisciplinarité et par des collaborations avec des personnalités issues d’horizons divers.
Elle a souvent recours à la citation, tant visuelle que littéraire, et confronte régulièrement ses photographies à des images de tout temps, et notamment à la peinture religieuse.
Les différents champs investis par l’artiste – celui de la photographie, du texte, du film, de la sculpture ou encore de l’installation – sont autant de moyens d’explorer notre manière d’être au monde et de croiser les regards.
 » (MEP)



Son univers, intense et personnel, se nourrit d’une multitude de règles dont le spectateur n’a pas connaissance et qu’il peine à reconnaître.

Adèle Gratacos, née en 1993, s’est formée à l’École nationale supérieure des arts visuels de La Cambre en Belgique, où elle a étudié à la fois la vidéo et la sculpture.