Voir & Dire : un réseau de personnes curieuses de l’art contemporain, un dispositif d’accueil des artistes et de leurs œuvres à Saint-Merry, église du centre de Paris, un lieu d’expositions et de débats, un site internet de formation et de découvertes...


Accueil > Artistes invités > Exposition en cours ou à venir > Renaud Allirand. Plumes !


Renaud Allirand. Plumes !



Un dessinateur envahit l’espace d’une église éventrée pour cause de travaux. Des oiseaux et des personnages légers, joyeux. Un « chèque en blanc et noir » au stylo et à l’encre de Chine.

Vous souhaitez consulter l’article Imprimer le monde. Cliquer>>>

À partir du 7 juin, Renaud Allirand (alias Dip) a accepté le pari de donner un autre visage à la nef de Saint-Merry dont le dallage va être progressivement ouvert en juin et juillet 2017 pour refaire le système de chauffage, opération préliminaire à la réfection des grandes orgues.
L’artiste est photographe, peintre, dessinateur, graveur, éditeur de livres et il a la plume légère, rapide, drôle, grave ou incisive. Il exprime ce qu’il ressent et voit.
Ses petits dessins viennent détourner l’attention des visiteurs qui ne peuvent pas manquer d’être arrêtés par les tôles vertes de chantier au milieu d’un espace du XVIe.

Plutôt que de cacher les travaux en cours, il a été proposé à cet artiste de talent, et connu des milieux de l’édition, d’animer, comme il le voulait, l’espace de la nef à l’aide de pièces relevant d’une partie de son œuvre : des petits dessins sur des A4 ou A5, encadrés ou non.
Des dessins à la plume, au stylo ou à l’encre de Chine. Tout en noir et blanc. Le style unifie l’ensemble : la centaine, voire plus, de dessins accrochés en toute liberté et dans l’inspiration du moment où l’artiste passera dans l’église.

« Mes dessins figuratifs regroupant des hommes, des femmes, des enfants... et mes animaux de prédilections que sont chiens et oiseaux (oiseaux à l’encre de Chine). »

Par définition, cette exposition évoluera avec le temps.
Puis, ces dessins seront vendus pour partie au bénéfice des expositions de Saint-Merry.

Renaud Allirand sera à la disposition des visiteurs mercredi (14 et 21 juin), jeudi (15 et 22 juin), et vendredi (16 et 23 juin), de 16h à 18h.

Conditions de la dispersion
La dispersion des dessins aura lieu en deux moments mercredi 28 juin et mardi 18 juillet de 16h à 18h.
Une partie de la vente sera destinée à Saint-Merry pour financer le montage des prochaines expositions.
Les dessins ont une valeur de 20 à 40 € selon la taille et l’encadrement.

Si vous voulez réserver un dessin, photographiez-le avec votre smartphone en envoyez le pour réservation à l’artiste renaudalliranddip@yahoo.fr, qui vous répondra.

Dans la mesure où un film sera tourné à Saint-Merry le 30 juin, l’exposition Plumes ! sera décrochée le 28 puis raccrochée d’une autre manière à partir du 1er juillet.

Jean Deuzèmes

Biographie (à déplier)

Né en France en 1970, Dip alias Renaud Allirand vit et travaille à Paris. Il a été lauréat de nombreuses manifestations liées au monde de la gravure.
« Je cherche et essaie de trouver l’outil qui me permet d’exprimer le plus justement et authentiquement possible un désir, une émotion, un sentiment, aussi fugace soit-il. En cela, tous les medium ne sont pas interchangeables, ne sont pas des véhicules indifférenciés. Chaque technique doit être un révélateur propre et original de ce qui me touche, me trouble. Il me faut même parfois remettre en jeu mon identité pour être au plus près de cette vérité intime. Il m’a ainsi fallu prendre un second nom – non un pseudonyme, j’y tiens -, celui de Dip, pour mes activités de dessinateur : il m’était en effet insupportable de mélanger mon travail de peintre et de graveur avec le monde de Dip. Je parle de lui comme d’une autre personne mais en fait, ce deuxième nom me sert pour exprimer d’autres choses, encore plus intimes, des sujets plus difficiles aussi.
[…] C’est par la photographie que j’ai mis un pied dans l’univers de la création, au début des années 1990. J’avais alors vingt ans : le numérique n’existait pas encore ! Mais, entouré d’amies photographes très connues comme Irina Ionesco, j’éprouvais des difficultés à trouver ma place. J’ai changé de voie et rapidement commencé la peinture, sans abandonner la photo. Puis, au bout de dix ans de peinture et d’expositions, j’ai eu la chance de rencontrer des personnes qui m’ont incité à acheter une plaque de cuivre. Ma première pointe sèche fut un tel bonheur ! Un moment magique. Et le monde très fermé et intimiste de la gravure s’est petit à petit ouvert à moi. J’ai commencé à montrer mon travail et à concourir ici et là. A ma grande surprise, j’ai gagné pas mal de prix, mentions ou distinctions, en France comme à l’étranger. Donc, oui, la gravure a éclairé mon chemin. C’est d’ailleurs comme graveur que l’on me connaît un peu, par ce biais que je suis le mieux représenté dans les galeries et les musées. J’en suis très heureux et cela m’aide par ricochet à faire connaître mon travail de peintre, mes photographies et dessins. La gravure a été et reste un grand moyen d’expression, noble et fascinant, aux variations infinies. Elle ouvre à des horizons spécifiques, assez rudes en ce qui me concerne.

Lire la suite de l’entretien avec l’artiste en 2012 sur son itinéraire de dessinateur : http://prussianblue.fr/renaud-allirand-multiple-dartiste/

Visionner video sur les gravures de l’artiste : https://www.youtube.com/watch?v=yXpmHbRyqi8&authuser=0

renaudalliranddip@yahoo.fr

Retour page d’accueil et derniers articles parus >>>

Recevoir la lettre mensuelle de Voir et Dire et ses articles ou dossiers de commentaires d’expositions, abonnez-vous >>>
Merci de faire connaître ce site dans vos réseaux.


Exposition : 7 juin- 18 juillet 2017
L’église est ouverte en semaine de 13h à 18h, le samedi de 13h à 18h30 et le dimanche, en dehors des célébrations du matin, avant et après le concert gratuit de 16h.
Toutefois du fait d’un tournage de film, l’expo ne sera pas visible les 29 et 30 juin.