Voir & Dire : un réseau de personnes curieuses de l’art contemporain, un dispositif d’accueil des artistes et de leurs œuvres à Saint-Merry, église du centre de Paris, un lieu d’expositions et de débats, un site internet de formation et de découvertes...




Accueil > Actualité > LE VITRAIL CONTEMPORAIN. LA TOURETTE < 22-12-18

LE VITRAIL CONTEMPORAIN. LA TOURETTE < 22-12-18

vendredi 16 novembre 2018

PNGLa rareté des expositions sur le vitrail contemporain en France est une invitation expresse à mentionner celles qui sont organisées, comme « Le vitrail contemporain, une proposition faite à la lumière », 28 septembre-22 décembre 2018, au couvent de la Tourette, l’œuvre de Le Corbusier construite dans les monts du Lyonnais.

Voir vidéo de présentation de l’exposition de la Tourette par le frère Marc Chauveau >>>

Une exposition remarquable avait déjà eu lieu à la Cité de l’architecture et du patrimoine (Paris) en 2015.
Ces deux approches se complètent : celle de la Tourette rassemble essentiellement des vitraux d’études et explore le lien sans cesse renouvelé entre art et technique alors que la précédente à la Cité de l’architecture, adoptait un regard historique sur l’évolution du vitrail au cours des 50 années précédentes.

La rareté de ce type d’exposition s’explique aisément : s’il est facile de regrouper dans des galeries ou des musées des peintures et des photos qui sont produites indépendamment de tout support, les vitraux, eux, ne bougent plus dès qu’ils sont insérés dans le lieu pour lequel ils ont été réalisés.
Comme l’art civil du vitrail s’est peu développé en France dans les bâtiments civils, contrairement au Royaume-Uni, ce sont les cathédrales, abbayes et églises qui sont les lieux où sont exposées les créations contemporaines, la cathédrale de Nevers étant un exemple particulièrement impressionnant. Ce sont plus que des musées : le vitrail est largement associé au religieux et plus spécifiquement au catholicisme, alors qu’il n’est fondamentalement qu’un médium. Or dans la mesure où l’Etat est propriétaire des grands bâtiments religieux anciens, la politique publique de l’art contemporain a progressivement bénéficié à ces derniers.

Courte visite commentée de la cathédrale de Nevers

Laurence de Finance, Conservateur du patrimoine, qui a été la co-commissaire de l’exposition de la cité de l’architecturer, avait donné une conférence en 2016 « L’ouverture de l’Église au vitrail contemporain d’Alfred Manessier à Martial Raysse » dont on peut lire le texte dans le portfolio.

Voir et Dire développera ce thème du vitrail et de l’art contemporain dans deux prochains articles.
Jean Deuzèmes.

Laurence de Finance. Le vitrail contemporain. Conférence 16-10-16