Voir & Dire : un réseau de personnes curieuses de l’art contemporain, un dispositif d’accueil des artistes et de leurs œuvres à Saint-Merry, église du centre de Paris, un lieu d’expositions et de débats, un site internet de formation et de découvertes...




Accueil > Artistes invités > Artistes présentés antérieurement > Aurore Pallet. Tester le matériel


Aurore Pallet. Tester le matériel



Janvier 2010 Saint-Merry : une de ses premières expositions, des dessins pour dire la tension fragile de l’homme. Déjà splendide.

"Tester le matériel"

Aurore Pallet. Tester le matériel, 2010. Saint-Merry from Voir & Dire on Vimeo.

Il y a dans les dessins d’Aurore Pallet un subtil accord entre le médium utilisé -le dessin au crayon-, la technique – une grande maîtrise de la ligne et de la profondeur de champ- et les sujets qui relèvent de l’intime, de la fragilité de l’homme, du rêve tant les figures nous semblent étranges et attirantes, calmes et déstabilisantes à la fois. Chaque dessin agrandi par la vidéo raconte une situation souvent ancrée dans l’enfance et la mémoire des contes et de la vie. Ambivalence donc propre au rêve, à leur réalité pourrait-on dire…Cette jeune artiste se situe bien dans l’irréel et prend le risque de l’explorer, pour que nous voyions le réel d’un autre œil en quittant l’exposition. Une œuvre contemporaine et méditative. Tester le matériel, comme le dit Bashung dans la chanson que l’artiste a souhaité citer, en accord poétique. Tester le spectateur et ses souvenirs sûrement.

Les dessins d’Aurore Pallet s’inscrivent dans une tradition toujours actuelle comme l’atteste l’exposition simultanée de Sandra Vasquez de la Hora

Une expo de dessins projetés et des références à Bashung…
Jean Deuzèmes

AP_affiche.jpg

Le site d’Aurore Pallet

« Tester le matériel"

Ces dessins constituent de petits espaces clos dans lesquels les personnages que je mets en scène sont retenus prisonniers. Ils évoluent seuls dans un monde flottant, vidé de toute consistance, à la rencontre d’images hallucinatoires. Celles-ci prennent les formes à la fois attirantes et angoissantes de leurs solitudes, de leurs peurs, de leurs incompréhensions, de leurs désirs d’évasion.
À travers ces scènes, je découvre des motifs ancrés profondément en moi et qui me dépassent : les images d’animaux, d’abandon, d’enfermement, appartiennent à un univers qui m’est familier et que je ne comprends pas, comme si ces dessins étaient les illustrations de très vieux contes dont j’aurais oublié les histoires. Ici le récit m’échappe, il laisse place à des rencontres où s’exerce une tension fragile, jamais résolue, entre des éléments qui appartiennent au terrestre et d’autres qui sont de l’ordre de l’aérien.
Au cœur de tout cela, il y a, je crois, un profond sentiment d’irréalité que j’éprouve face à ce qui est visible : mes personnages sont enfermés dans un monde d’apparitions qui sont autant de plongées en eux-mêmes et qui dans le même temps les mettent à distance de la réalité qui les entoure. Dans cet éloignement, il ne demeure plus rien que des images mentales et une grande angoisse de devoir faire confiance à ce qui n’existe pas.

Aurore Pallet

Alain Bashung, L’irréel (extrait de l’album L’imprudence)
 
Continents à la dérive
Qui m’aime me suive
Gouffres avides
Tendez-moi la main
 
Rêves et ravins
Règlent nos moulins
Calent nos chagrins
 
Le temps écrit sa musique
Sur des portées disparues
Et l’orchestre aura beau faire pénitence
 
Un jour j’irai vers L’irréel
Tester le matériel
Voir à quoi s’adonne
La madone
 
Un jour j’irai vers une ombrelle
Y seras-tu
Y seras-tu
Y seras-tu
 
Continents à la dérive
Une vague idée me guide
C’est l’heure où je me glisse
Dans les interstices
À l’article de l’amour
Je redeviendrai l’enfant terrible
Que tu aimais
 
Un jour j’irai vers L’irréel
 
Un jour j’irai vers une ombrelle
Y seras-tu ? Y seras-tu ? Y seras-tu ? Y seras-tu ? Y seras-tu ?

Aurore Pallet et ses peintures/dessins -

Voir et Dire, un réseau sur l’art contemporain, pour le comprendre et l’apprécier.

Retour page d’accueil et derniers articles parus >>>

Recevoir la lettre mensuelle de Voir et Dire et ses articles ou dossiers de commentaires d’expositions, abonnez-vous >>>
Merci de faire connaître ce site dans vos propres réseaux.


Du 24 janvier au 19 février 2010 dans le claustra de Saint-Merry.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.