Voir & Dire : un réseau de personnes curieuses de l’art contemporain, un dispositif d’accueil des artistes et de leurs œuvres à Saint-Merry, église du centre de Paris, un lieu d’expositions et de débats, un site internet de formation et de découvertes...




Accueil > Artistes invités > Exposition en cours ou à venir > Claudie Titty Dimbeng. Le Passage


Claudie Titty Dimbeng. Le Passage



Dans le cadre de l’exposition d’été 2020 à Saint-Merry, une œuvre unique sur les rites de passage par une artiste féministe franco-ivoirienne.

Claudie Titty Dimbeng est une artiste franco-ivoirienne qui a déjà exposé à Saint-Merry ses grandes toiles lumineuses dans le cadre de l’exposition-découverte sur la spiritualité de la peinture ivoirienne (Vohou-Vohou). Lire >>>. Le Passage est une œuvre de 2006 qui met en valeur la culture ivoirienne, prend un nouveau sens dans le cadre de l’exposition d’été 2020 « Après-After ».

Claudie Titty Dimbeng. Le Passage. Photo Mélanie Challe

La grande toile (1,95 x 1,3 m), peinte à l’huile et incluant dans les enduits du raphia, du tapa (étoffe d’écorce) et des poids Akan provient d’une série Le Gynécée 2.
Conçue initialement dans un espace féminin, lieu d’intenses partages sur des thèmes aussi divers que la sororité ou l’enfantement, cette toile mystérieuse utilise des formes animales, des motifs ornementaux végétaux. Les poids Akan servaient à peser l’or, mais ils étaient décorés de symboles propres à l’Afrique de l’Ouest, l’artiste exprimant ici l’union et la fécondité [1]. On ne sait pas trop bien quel accouplement est représenté, des humains, des non-humains, des figures, mais l’œuvre évoque la force et l’énergie de la vie.

Le titre, qui n’a pas changé, révèle le sens de l’œuvre. Dans toute vie, il y a des rites de passage et d’initiation qui font passer d’un âge à un autre, d’une situation sociale à une autre dans laquelle chacun doit se construire.

Le Passage s’arrête donc à un moment où commence l’Après.
Le confinement n’a-t-il pas été un long temps, trop long pour certains, de passage et de remise en cause profonde ? Et n’a-t-il pas été alors un passage ?
Jean Deuzèmes


Les œuvres de l’exposition d’été 2020 à Saint-Merry

Le sens de l’exposition d’été
RERO. Réel Virtuel Spirituel
ARYZ. La Cause / La Causa/The Cause
Valérie Simonnet. Ma vie en 16/9 ème
Isabelle Terrisse. Nid douillet
Claudie Titty Dimbeng. Le Passage
Les EpouxP. Pascale & Damien Peyret. Cyanotype

Voir et Dire, un réseau sur l’art contemporain, pour le comprendre et l’apprécier.

Retour page d’accueil et derniers articles parus >>>
>>
Recevoir la lettre mensuelle de Voir et Dire et ses articles ou dossiers de commentaires d’expositions, abonnez-vous >>>
Merci de faire connaître ce site et cet article dans vos propres réseaux.


[1Le premier est constitué de lignes de "queues de crocodile", symbole de l’union de la terre (Asiê) et du ciel (Nyamé), l’union biologique de deux éléments de sexe opposé, qui au départ étaient liés avant d’être séparés.
Sur le second, une spirale, symbole de conception.
Et le troisième la moitié d’un astérisque, symbole de multiplication, face à des cercles concentriques, idéogrammes de la droiture.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.